Deux table-rondes animées... avec des reflexions à poursuivre

Publié le 29/06/2011 à 00H00
Deux table-rondes animées... avec des reflexions à poursuivre
Deux table-rondes animées... avec des reflexions à poursuivre

Devant une salle pleine, deux table-rondes ont eu lieu le 16 juin

  • L'une sur : 'Nord-Pas de Calais : où est ton avenir ? '
  • L'autre sur : 'L'économie sociale et solidaire, une alternative crédible ?'

Nord-Pas de Calais : où est ton avenir ?

 

Avec la participation de :

  • Arnaud Degore , directeur adjoint de l'INSEE
  • Pierre de Saintignon, Vice-Président du Conseil Régional  
  • Marie-Laure Balmes, directrice régionale DIRRECTE  (ex-Direction Régionale du travail)    
  • Philippe Vasseur, président de la CCIR   (Chambre de Commerce et d'Industrie Régionale)     
  • Eliane Mery-Coquelet, militante CFDT Vente A Distance (Blanche-Porte) 
  • Philippe Foucart,  CFDT Union Mines Metaux      

 A l’ouverture de cette première table-ronde, animée par Jean-Michel Lobry, directeur de la télévision régionale WEO, les congressistes ont eu droit  (en avant-première) à une présentation très pédagogique  d’une étude de l’INSEE (à paraître en Octobre 2011 et intitulée « Pensez l’avenir du Nord Pas de Calais : du futur antérieur au futur présent »). En croisant les évolutions démographiques et économiques,  le directeur adjoint de l’Insee a planté le décor, cassant au passage quelques idées reçues. Les échanges ont ensuite été vifs entre  le vice-président du Conseil Régional, le Président de la Chambre Régional de Commerce et d’Industrie et la Directrice du Travail, représentant l’Etat.  Les 2 militants CFDT présents dans cette table-ronde (de la métallurgie et de la Vente A Distance) ont plaidé fortement pour qu’on arrête les querelles de clocher, qu’on se mette tous autour d’une table, qu’on mise sur l’attractivité et qu’on facilite les transitions et mobilités professionnelles et surtout que le patronat joue le jeu, même si les centres de décision sont loin de la région.  Auront-ils répondu aux inquiétudes et interrogations de Perrine et Jonathan, deux jeunes congressistes, qui ont  exprimé avant  le débat  leurs difficultés de se projeter dans leur avenir professionnel  dans les conditions existantes (formation, recrutement, logement…) ?  Le ton était donné au Congrès pour que la CFDT Nord-Pas de Calais ait en ligne de mire l’avenir des jeunes dans notre région.

 

L’économie sociale et solidaire, une alternative crédible ?

 

Avec la participation de :

  • Dominique Crepel, Président de la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS)
  • Christophe Bertin,  USGERES Nord Pas de Calais   
  • Michèle Acquart,  COORACE Nord-Pas de Calais 
  • Philippe Vandevelde, militant CFDT Crédit Mutuel  

Après le repas, la deuxième table-ronde réunissait plusieurs acteurs de ce secteur qui représente plus de 10 % des emplois de notre région : le président de la Chambre Régionale de l’economie Sociale et Solidaire (un « ancien » de la CFDT), le président de l’USGERES (Union syndicale des employeurs de ce secteur), une représentante du COORACE (qui fédère plusieurs associations de ce type dans le domaine des services à la personne). « Poil à gratter » de ce débat, un militant CFDT du Crédit Mutuel a poussé les intervenants dans leur retranchement en exprimant sa vision des choses : il y a des valeurs qui ont contribué ou guident aujourd’hui l’action des employeurs de ce secteur, des modes d’élection… mais dans les faits, et dans l’environnement économique et mondialisé que nous connaissons, quelle traduction concrète et quelle différence avec une entreprise ou une société de type « capitaliste » ? La réponse se trouve certainement, comme l’a suggéré un militant CFDT dans la salle ou le film projeté sur « La fabrique à Rêve » de Fourmies, entre les grosses entreprises ou associations de ce secteur et les petites associations pour lesquelles les choix en matière de production, de management, d’implantation et de façon de gérer sont plus faciles pour décliner les valeurs humaines portées par  ce secteur ou organiser la représentation du personnel.