Austérité : mobilisation difficile ... pourtant l'inquiétude des salariés grandit

Publié le 11/10/2011 à 00H00 (mis à jour le 12/10/2011 à 16H19)
Les manifestations prévues ce matin dans la région n'ont pas attiré toujours une grande foule...sauf a Lille où on notait près de 3000 manifestants. Dans les défiles, beaucoup de délègues du public comme du prive. La CFDT continue son action de proximité et de discussion avec les salariés sur leur lieu de travail.
Austérité : mobilisation difficile ... pourtant l'inquiétude des salariés grandit
Austérité : mobilisation difficile ... pourtant l'inquiétude des salariés grandit
Les manifestations prévues ce matin dans la région n'ont pas attiré toujours une grande foule...sauf a Lille où on notait près de 3000 manifestants. Dans les défiles, beaucoup de délègues du public comme du prive. La CFDT continue son action de proximité et de discussion avec les salariés sur leur lieu de travail.

 

« On ne s'attendait pas à une grosse mobilisation...  Les salariés, du privé ou du public, ont des inquiétudes mais ils n'ont pas les moyens de se mettre encore en grève », indique Pascal Catto, secrétaire général de la CFDT Nord - Pas de Calais.

De fait les cortèges des manifestants du matin, à l'appel de 5 organisations syndicales qui avaient décidé de jouer la proximité, n'ont pas forcément fait le plein : 700 à Douai, environ 400 à Lens, 850 à Boulogne ...

A Douai

 

A Lens

 «Les rassemblements et les mouvements de grève se sont organisés localement » dans la région explique le secrétaire général qui indique que les militants CFDT continueront d'aller à la rencontre des salariés pour discuter avec eux « Grèce, euros, Déficit... et montrer que face à cette crise, il y a des directions à prendre ».