Boulonnais : 156 salariés de Carrefour Market au tribunal de Prud'hommes à l'appel de la CFDT

Publié le 20/05/2011 à 00H00
Cent cinquante-six salariés des Carrefour Market du Boulonnais étaient convoqués au conseil de prud'hommes hier. Soutenus par la CFDT, ils dénoncent notamment le mode de calcul erroné du paiement de leurs temps de pause.
Boulonnais : 156 salariés de Carrefour Market au tribunal de Prud'hommes à l'appel de la CFDT
Boulonnais : 156 salariés de Carrefour Market au tribunal de Prud'hommes à l'appel de la CFDT
Cent cinquante-six salariés des Carrefour Market du Boulonnais étaient convoqués au conseil de prud'hommes hier. Soutenus par la CFDT, ils dénoncent notamment le mode de calcul erroné du paiement de leurs temps de pause.

Après une tentative de conciliation non aboutie fin septembre 2010, quelque 156 salariés des supermarchés Carrefour Market (ex-Champion) du Boulonnais sont repassés devant le conseil des prud'hommes de Boulogne hier après-midi, cette fois-ci dans le cadre d'un recours contentieux. Principale doléance : le dossier du paiement du temps de pause. « Depuis 2005, l'entreprise l'a intégré dans le taux horaire », dénonce Franck Dutertre, délégué CFDT. Résultat selon lui : une perte d'environ 60 E par mois, soit 3500 E par employé en 5 ans.

Les salariés demandent aussi la prise en charge par leur entreprise du nettoyage de leur tenue de travail, conformément au code du travail. « Ce n'est pas le cas actuellement. Ils nous remettent un baril de lessive tous les 3 mois mais nous demandons une compensation financière. L'audience était consacrée aux plaidoiries des avocats des salariés et de l'entreprise. Celle-ci s'est déroulée dans une salle d'audience bondée : presque tous les 156 salariés ayant déposé un dossier aux prud'hommes avec la CFDT - plus de 15 % de l'effectif total - avaient fait le déplacement. Les dossiers litigieux évoqués hier sont défendus par la CFDT depuis 2005, qui, « en l'absence de dialogue social » a saisi la justice une première fois en 2007. En 2009, première victoire : les prudhommes de Creil condamnent l'entreprise à rembourser le temps de pause à 48 salariés pour un rappel de salaire total de près de 130 000 E. Forte de cette décision, l'équipe CFDT de Carrefour Market a depuis étendu son action à la France entière « pour rétablir les salariés dans leurs droits » et leur permettre de « retrouver le pouvoir d'achat qu'ils ont perdu depuis 2005 ».

Pour l'affaire traitée à Boulogne, près de 437 000 E sont réclamés, soit une moyenne de 2800 E par dossier déposé. Le tribunal rendra son jugement le 22 décembre. •