Candidate TPE : "Commencer à voir ce qu’il est possible de construire dans les TPE"

Publié le 05/01/2017 à 15H15
Défendre des collègues éloignés du syndicalisme, participer au progrès social, mettre en place des avancées qui améliorent la vie des salariés, faire respecter les droits des salariés et les obligations de l’employeur… Les raisons qui les ont poussés à se présenter ne manquent pas. Mathilde, consultante et candidate aux élections TPE témoigne :

Mathilde Herlemont, 52 ans, consultante (Hauts-de-France)

« Commencer à voir ce qu’il est possible de construire dans les TPE. » C’est ce que Mathilde se propose d’engager au cours de son futur mandat de représentante des salariés des TPE. « Ces élections vont créer un espace pour négocier sur les questions de qualité de vie au travail, d’organisation et des conditions de travail, souhaite Mathilde. Et c’est par le dialogue social que nous pourrons progresser. » Adhérente depuis quatre ans, Mathilde est convaincue que ces nouveaux lieux de dialogue renforceront la position des salariés dans les TPE.

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS