CFDT et syndicats belges CSC et ACV ensemble à Lille et à la frontière " Pour une Europe sociale"

Publié le 29/02/2012 à 00H00 (mis à jour le 06/03/2012 à 11H41)
C'est très tôt ce matin du 29 février que les syndicats belges et Français s'étaient donnés rendez-vous pour distribuer tracts et « Faux Passeports » à la Gare de Lille Europe mais aussi aux (anciens) postes frontières entre Mons et Valenciennes et entre Mons et Maubeuge. Découvrez aussi un album photo sur toutes les actions menées ce jour-là dans plusieurs pays d'Europe.
CFDT et syndicats belges CSC et ACV ensemble à Lille et à la frontière " Pour une Europe sociale"
CFDT et syndicats belges CSC et ACV ensemble à Lille et à la frontière " Pour une Europe sociale"
C'est très tôt ce matin du 29 février que les syndicats belges et Français s'étaient donnés rendez-vous pour distribuer tracts et « Faux Passeports » à la Gare de Lille Europe mais aussi aux (anciens) postes frontières entre Mons et Valenciennes et entre Mons et Maubeuge. Découvrez aussi un album photo sur toutes les actions menées ce jour-là dans plusieurs pays d'Europe.

 

 

Répondant à l’appel de la Confédération  Européenne des Syndicats (CES) mais sans s’associer à des manifestations peu mobilisatrices ou risquant de prendre une tournure trop politique, les militants de la CFDT Nord-Pas de Calais avaient choisi, en accord avec leurs homologues belges de la CSC, des lieux symboliques pour  plaider pour une Europe vraiment sociale :

  • A la Gare de Lille Europe, dès 7h du matin, ils étaient plus d’une centaine de belges et de français à se répartir les différents accès à la gare et à distribuer aux voyageurs un « Passeport pour une Europe Sociale ».

Un message clair, un  outil original : il n’en fallait pas plus pour faire de cette distribution une opération originale, attirant les medias malgré la période de vacances scolaires. « Avec les traités signés récemment, c’est 115 millions de citoyens européens qui sont dorénavant au seuil de pauvreté, tempête Pascal Catto, secrétaire général de la CFDT. C’est inacceptable ! ». Son homologue de la CSC belge, Michel Dorchies, en rajoute : « On veut nous vendre un modèle allemand avec tout ce que cela la flexibilité à tout prix, des revenus à la baisse… On ne peut pas l’accepter ! ». Les militants belges ont rejoint ensuite leur bus pour se rendre à Courtrai et manifester devant le siège de la Banque Nationale Belge.

  • A la frontière entre Valenciennes et Mons (Belgique) , des militants de la CFDT et de la CSC se sont retrouvés de bonne heure le matin  à l’ancien poste frontière d’Hensies pour distribuer ensemble des milliers de tracts aux automobilistes et leur dire que « L’austérité en Europe : trop c’est trop ! ». Ensuite une délégation de la CFDT française s’est rendue à Mons (Belgique) pour rejoindre le cortège organisé en commun par la CSC et FGTB.A la fin de la manifestation, un meeting a eu lieu devant la Banque Nationale Belge.

Yves-Alain Durteste, au nom de la CFDT Nord-Pas de Calais, a pris la parole pour dénoncer « Une Europe qui oublie la croissance, l’emploi et la solidarité » et dire haut et fort que « l’Europe a besoin d’un autre modèle de développement ».

 

  • A la frontière entre Maubeuge et Mons, la même opération a réuni, main dans la main, militants de la CSC et de la CFDT : nul doute que ce type de rassemblement commun permettra de poursuivre, grâce à des contacts plus fréquents et approfondis, une coopération syndicale transfrontalière dont notre région, tout comme l’Europe, ne peut se passer. Il ne faut pas attendre les 29 février !!!

 

DECOUVREZ UN ALBUM PHOTO SUR TOUTES LES ACTIONS MENEES DANS DIVERS PAYS D'EUROPE

(Belgique, Espagne, Angleterre, Slovenie, Italie, Pays-Bas....)