Face à la Xénophobie, la CFDT a participé à 8 rassemblements dans la région

Publié le 06/09/2010 à 00H00
Retrouvez en video celui de Lille (qui a eu lieu le 3 septembre - cause Braderie) et des échos de ceux de Tourcoing - Henin-Beaumont - Boulogne - Dunkerque, Douai, Maubeuge, Douai
Face à la Xénophobie, la CFDT a participé à 8 rassemblements dans la région
Face à la Xénophobie, la CFDT a participé à 8 rassemblements dans la région
Retrouvez en video celui de Lille (qui a eu lieu le 3 septembre - cause Braderie) et des échos de ceux de Tourcoing - Henin-Beaumont - Boulogne - Dunkerque, Douai, Maubeuge, Douai

 

 

À Lille, pour cause de Braderie, c'est le 3 septembre qu'environ 400 manifestants se sont rassemblés à 18h Place de la République, avec une prise de parole de Gérard Minet, de la Ligue des Droits de l'Homme.

A  Douai, le 4 septembre, près d'une centaine de personnes se sont retrouvées devant les grilles de Gayant-expo, le jour du lancement de la plus importante foire régionale. À Maubeuge, entre 150 et 200 personnes ont défilé « pour une République sans discrimination ». Parmi elles, des représentants de la Ligue des droits de l'homme, de l'Union locale CGT, de la CFDT, de la FSU, du MRAP, d'ATD Quart-monde, de la CIMADE, mais aussi des militants et élus du Parti communiste et du Parti socialiste. À Boulogne-sur-Mer, ils étaient près de 150 devant la sous-préfecture dans l'après-midi. De nombreux associatifs, des syndicalistes, mais aussi de « simples citoyens ». À Tourcoing, on les comptait environ 250.  Et à  Bailleul, près de quatre-vingts personnes. Dans le même temps, place Jean-Bart à Dunkerque, la caravane où six Roms ont passé deux hivers servait de décor à l'opération de sensibilisation qui consistait à faire signer des pétitions.

Mais c'est à Hénin-Beaumont, où la manifestation a rassemblé le plus de monde 500 personnes.