La CFDT dénonce les pratiques de management de la direction du Centre Hospitalier de St Omer

Publié le 30/11/2009 à 00H00
La manifestation organisée par la CFDT Santé-Sociaux du Pas de Calais le 27 novembre a été un succès.
La CFDT dénonce les pratiques de management de la direction du Centre Hospitalier de St Omer
La CFDT dénonce les pratiques de management de la direction du Centre Hospitalier de St Omer
La manifestation organisée par la CFDT Santé-Sociaux du Pas de Calais le 27 novembre a été un succès.

 Avec 400 grévistes, la CFDT a porté devant les bureaux de la Direction le mécontentement du personnel. La direction veut faire appliquer une nouvelle organisation du travail à tous les salariés de l'établissement... alors qu'après enquête réalisée par la section CFDT, les propositions de la direction ont été rejetées par 97% du personnel.

« Il est inacceptable pour la CFDT Santé-Sociaux du Pas de Calais, explique Marcel Pruvot, son secrétaire départemental, que les salariés supportent seuls le déficit de 3 millions d'euros. De plus, la direction ne respecte pas la représentativité du personnel en ne convoquant pas la CFDT avec les autres syndicats le 27 novembre 2009 au matin, alors que nous souhaitons ouvrir les négociations avec tous les partenaires sociaux (Direction et syndicats) ».
 
Une délégation a été reçue par Monsieur le Président du Conseil d’Administration, Monsieur Michel LEFAIT, Député Maire, qui a dit son souhait d'aboutir à un accord final, grâce à « un climat social favorable optimisant la qualité de la prise en charge du patient ».
 
Mais les propositions de la Direction faites à ce jour au personnel dans l'accord présenté, sont irrecevables pour la CFDT Santé- Sociaux du Pas de Calais.
Signer un tel accord c'est :
  • Supprimer les avantages acquis pour tous les salariés (travailler plus pour le même salaire : moins 12 jours).
  • Suppression de 40 postes par le non remplacement des départs en retraite et le non renouvellement des CDD.
  • Quelle sera la qualité de prise en charge des patients avec la suppression de ces emplois ?
  • Réorganiser les services, c'est l'objectif pour la direction de supprimer de nouveaux postes de travail et affaiblir l’offre de soins.
« Nous sommes disposés à rencontrer les autres syndicats (CGT et FO) pour l'intérêt commun du personnel et des patients. Nous demandons à la Direction une vraie négociation dans un véritable dialogue social », conclut Marcel Pruvot.