Le 29 février, la CFDT s'adressera massivement aux salariés sur les questions européennes

Publié le 16/02/2012 à 00H00
Suite au Conseil National de la CFDT qui s'est tenu les 15 et 16 février, la CFDT exige que les chefs d'Etat de l'Union Européenne fassent de l'emploi la priorité des politiques à conduire et refuse de faire du 29 février une mobilisation à caractère politique sur les enjeux nationaux.
Le 29 février, la CFDT s'adressera massivement aux salariés sur les questions européennes
Le 29 février, la CFDT s'adressera massivement aux salariés sur les questions européennes
Suite au Conseil National de la CFDT qui s'est tenu les 15 et 16 février, la CFDT exige que les chefs d'Etat de l'Union Européenne fassent de l'emploi la priorité des politiques à conduire et refuse de faire du 29 février une mobilisation à caractère politique sur les enjeux nationaux.

 

 

Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire général adjoint

Solidarité en Europe : La CFDT mobilisée le 29 février

 A l’issue de son conseil national, la CFDT confirme son implication dans l’appel lancé par la Confédération européenne des syndicats (CES), le 29 février en faveur « d'une Europe sociale fondée sur la solidarité, la justice et la cohésion sociale ».

 Avec l’ensemble des organisations syndicales européennes, la CFDT exige que les chefs d’État de l’Union fassent de l’emploi et d’un nouveau mode de développement la priorité des politiques à conduire. Elle refuse de faire du 29 février une mobilisation à caractère politique sur les enjeux nationaux.

 La CFDT n’appelle pas, au niveau national, à des arrêts de travail. Les organisations qui la composent mèneront des initiatives dans les régions en s’adressant massivement aux salariés sur les problématiques européennes.

 Une délégation de la CFDT participera aussi à la manifestation organisée à Bruxelles par la CES.

  

Dans notre région, la CFDT prendra des initiatives dans ce sens, initiatives qui seront définies ultérieurement