Les organisations syndicales régionales appellent à une nouvelle mobilisation les 2 et 12 octobre

Publié le 27/09/2010 à 00H00 (mis à jour le 28/09/2010 à 12H01)
Dans un communiqué commun, les syndicats se félicitent de la réussite du 23 septembre et appellent à de nouvelles actions les 2 Octobre (manifestations locales) et 12 Octobre (grève et manifestation régionale)
Les organisations syndicales régionales appellent à une nouvelle mobilisation les 2 et 12 octobre
Les organisations syndicales régionales appellent à une nouvelle mobilisation les 2 et 12 octobre
Dans un communiqué commun, les syndicats se félicitent de la réussite du 23 septembre et appellent à de nouvelles actions les 2 Octobre (manifestations locales) et 12 Octobre (grève et manifestation régionale)

 

 Communiqué des organisations syndicales Nord-Pas de Calais
 CFDT, CFE/CGC, CFTC, CGT, FSU, UNSA

 

Les organisations syndicales considèrent que la journée nationale d’action du 23 septembre 2010 est un franc succès. Les salariés du public et du privé, en participant massivement à cette 2ème journée de grèves et de manifestations du mois de septembre, ont réaffirmé dans les villes de la région, leur détermination à ne pas accepter une réforme injuste et inefficace. 

 Quoi qu’en dise le Gouvernement, la démobilisation suite au vote à l’Assemblée nationale, n’a pas eu lieu. Cette vaste mobilisation s’accompagne d’un large soutien de la population qui refuse le report de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans ainsi que celui de 65 à 67 ans pour toucher une retraite à taux plein.

Les organisations syndicales régionales réaffirment leur totale détermination.

Elles confirment la pertinence de la lettre ouverte unitaire au Président de la République et aux parlementaires, rappelant que « le vote de ce projet dans sa logique actuelle n’est pas d’actualité ».

 

Elles se félicitent de la visibilité donnée à l’initiative unitaire régionale « 60 balais, pas un de plus » et entendent contribuer par ce biais à alimenter l’expression des salariés pour une réelle négociation sur les propositions alternatives susceptibles de garantir le financement des retraites et le maintien du droit au départ à 60 ans.

 

Elles invitent leurs organisations à poursuivre ensemble, à tous les niveaux, la mobilisation unitaire par des initiatives dans les territoires et les entreprises en interpellant les sénateurs par exemple autour de la symbolique des « 60 balais » et en utilisant (pétitions, tracts…) très largement cette lettre ouverte. Elles veilleront à la visibilité et la médiatisation de ces initiatives.

 

Elles invitent les salariés du Nord Pas de Calais à participer massivement aux journées de mobilisations des 2 et 12 octobre :

• Pour conforter la mobilisation et permettre l’engagement de nouveaux salariés dans l’action, le samedi 2 octobre sera une grande journée de rassemblements et de manifestations unitaires dans les villes de la région. A Lille, la manifestation unitaire partira à 14 Heures 30 - Porte de Paris.

Mardi 12 octobre une nouvelle journée massive de grèves et de manifestations pendant le débat au Sénat sera organisée. Des manifestations locales auront lieu le matin sous l’impulsion des organisations dans la région. Une manifestation régionale aura lieu à Lille à 14H30 porte de Paris. Cette journée trouvera toute sa place pour amplifier la mobilisation dans le cas où les parlementaires ne prendraient pas en compte ce qui s’est exprimé dans l’action et si le Gouvernement restait intransigeant. Le Gouvernement porterait l’entière responsabilité des suites que les salariés et leurs organisations entendront donner au 12 octobre.

 

Les organisations régionales se reverront le 5 octobre.

Les organisations syndicales mettent en garde le Gouvernement sur les conséquences que provoquerait l’ignorance de la colère qui s’exprime profondément. C’est bien l’exigence d’un véritable débat et l’examen d’autres alternatives au projet de loi qui s’expriment plus fortement.

Plusieurs organisations de la région participeront à la journée de manifestation européenne du 29 septembre à Bruxelles pour s’opposer aux plans de rigueur en Europe. Elle donnera l’occasion à des salariés du Nord Pas de Calais de porter leurs revendications, notamment sur la retraite, à Bruxelles.

 

Lille, le 26 septembre 2010