Education Nationale : Une rentrée inacceptable !

Publié le 28/09/2009 à 15H45
C'est le bilan fait par le SGEN-CFDT... aux antipodes du tableau dressé par le recteur
Education Nationale : Une rentrée inacceptable !
Education Nationale : Une rentrée inacceptable !
C'est le bilan fait par le SGEN-CFDT... aux antipodes du tableau dressé par le recteur

 

 Le Sgen CFDT Nord Pas de Calais fait le bilan en cette rentrée 2009 de conditions dégradées et inacceptables, aux antipodes du tableau positif dressé sans surprise par le Recteur et les IA.

Des restrictions budgétaires, des fermetures de postes, dont les élèves et les personnels font les frais :

  • des élèves sans affectation ou affectés par défaut quel que soit leur niveau (seconde, terminal, CAP, BEP, BTS)
  • une scolarisation des 2 ans en baisse constante face à l'ouverture de jardins d'éveil qui coûtent 2 fois plus cher qu’une classe maternelle !
  • des effectifs de plus en plus lourds (quel que soit le niveau : maternel, primaire, collège et lycée)
  • un effet de ghettoîsation dû à l'assouplissement de la carte scolaire
  • des moyens réduits pour la prise en charge des élèves en difficulté
  • la loi sur le handicap bafouée par le manque de postes d'AVS et qui laisse nombre d’élèvesà la porte de l’école
  • un remplacement de plus en plus difficile avec d'ores et déjà des difficultés dans certaines matières
  • des professeurs non volontaires ou non formés sur des postes vacants
  • un nombre de plus en plus important de CDI sans titulaire, sur lesquels sont nommés trop souvent des personnels non volontaires
  • un taux d'encadrement qui baisse, au risque de voir les accidents se multiplier

Les 16 000 suppressions de postes d'ores et déjà annoncées augurent d'une situation encore plus explosive à la rentrée prochaine.

Quant à la grippe A, le Sgen CFDT Nord Pas de Calais dénonce l’absence d’information, de transparence et de concertation avec envers les Personnels et leurs représentants : il demande la tenue d’un CHSA et de CHSD dans les plus brefs délais.

Le Sgen CFDT Nord Pas de Calais rappelle que la CFDT a demandé un moratoire sur les suppressions de postes de la fonction publique et l'abandon du dogme de non remplacement d'un fonctionnaire sur deux.

Pour le Sgen CFDT, c'est un énorme gâchis de compétences et de moyens dans la gestion des personnels au sein de l'Education nationale, un manque de respect total envers les personnels, les élèves et leurs parents. Il n'y a aucune véritable réflexion, dans l'Education Nationale, sur la GPEC qui est un des thèmes du ministère de la Fonction publique dans le cadre de la RGPP ! Ceci estpour nous inadmissible.

Le Sgen CFDT appelle le personnel à participer à toutes les actions de mobilisation qui s'articuleront avec les actions interprofessionnelles début octobre.