Le site de l'IUFM de Douai ferme

Publié le 19/10/2009 à 00H00 (mis à jour le 20/10/2009 à 12H16)
L' annonce brutale de la fermeture de l'Institut Universitaire de Formation des Maitres provoque des réactions du SGEN-CFDT et mérite une analyse plus large sur ses conséquences en matière de formation et de vie économique
Le site de l'IUFM de Douai ferme
Le site de l'IUFM de Douai ferme
L' annonce brutale de la fermeture de l'Institut Universitaire de Formation des Maitres provoque des réactions du SGEN-CFDT et mérite une analyse plus large sur ses conséquences en matière de formation et de vie économique

Lors d’une réunion, lundi 5 octobre, avec les personnels du site IUFM de DOUAI, monsieur Morzewski, président de l’université d’ARTOIS, les a informés de la fermeture prochaine de ce site.. Dans un communiqué, le Sgen-CFDT explique que « cette fermeture est la conséquence directe de la réforme de la formation des maîtres décidée par le président SARKOZY en mars 2008.Cette réforme aura pour conséquence une diminution de la qualité d’une formation professionnelle déjà insuffisante pour les enseignants de l’école de ce début du 21° siècle. Elle va aussi avoir pour conséquence la disparition de l’IUFM – école intégrée de l’université d’ARTOIS dans notre région – et qui contribuait jusqu’ici à la formation de plus de 6000 étudiants préparant les concours, et stagiaires des écoles, collèges et lycées. Elle laissera ainsi la formation aux six universités de notre région qui se mettront en concurrence pour préparer les étudiants aux concours. Ce seront donc les étudiants, d’une part, les personnels d’autre part qui en subiront les conséquences. On le voit là avec le site de DOUAI ; on le verra sans doute avec les menaces qui portent sur d’autres sites ».

Plus largement, pour Elizabeth Bagault, secrétaire régionale, cette annonce doit 'interpeller l'ensemble des décideurs. Le fossoyeur n'est pas l'assassin... C'est l'ensemble de la qualité de la formation des maîtres qui est posée sur la région : elle concerne l'ensemble des six universités du Nord Pas-de-Calais qui sont et seront les acteurs de cette formation. De plus la fermeture du site de Douai a des incidences non seulement en matière économique et sociale sur ce territoire et sur l'avenir du site lui même, mais aussi sur la complémentarité des différents pôles de notre région en matière d'éducation et de formation...'.

La CFDT demande à ce que les acteurs régionaux concernés se mettent autour d’une table afin de trouver, régionalement, une solution qui respecte les personnels et une formation de qualités pour les étudiants se destinant aux métiers de l’éducation. Solution qui pourrait alors donner un avenir à un site de DOUAI rénové dans le sens du développement durable.


TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS