CAF : la déception de la CFDT un an après la départementalisation

Publié le 03/01/2013 à 18H53
Dans une déclaration faite au Conseil d'administration, la CFDT déplore le manque de qualité du service rendu aux usagers (une mission essentielle de la CAF) dû notamment à la surcharge de travail du personnel. Elle réclame plus de personnels formés et d'associer davantage le personnel à l'organisation du travail.

La départementalisation des CAF a été votée en juin 2007 par la CNAF. Sa réalisation dans la région date d'un an. Un premier bilan a été tiré par la CFDT.   "Il est temps d'exprimer notre déception", souligne l'organisation dans une déclaration publique.

 "Les CAF et en particulier celles de notre région contribuent entre autre via le versement de minima sociaux tel le RSA, à une fonction majeure, celle du  maintien de la cohésion sociale au sein du département". 

 La CFDT tient à rappeler que, quelles que soit nos sensibilités," nous sommes tous d’abord au service des allocataires et des partenaires. Pour autant la qualité du service rendu par la CAF passe par une adéquation entre les missions confiées et la bonne organisation du travail des personnels".

 Or aujourd'hui on constate une charge de travail très lourde, un découragement du personnel, une mobilité fonctionnelle subie, propices aux risques psycho-sociaux. . Les salariés des directions territoriales de la CAF du Nord n’arrivent plus à faire face à cette charge.Les recours aux heures supplémentaires ou à la fermeture des accueils ne sont que des pis-aller de plus en plus mal vécus par les allocataires comme par le personnel.

 La CFDT Nord Pas de Calais affirme en conséquence "que la qualité du service de la CAF aux allocataires bénéficiaires et partenaires, passe par une augmentation en nombre du personnels formés, par l’association des personnels à l’organisation du travail et à l’amélioration de la qualité, par un accompagnement du changement humain et respectueux des parcours individuels, par une gestion prévisionnelle à moyen et long terme, des emplois et des compétences qui donnera une visibilité sur les avenirs possibles".