8 Mars : Continuer à faire progresser la parité dans notre société (7/03)

Publié le 07/03/2012 à 00H00
8 Mars : Continuer à faire progresser la parité dans notre société (7/03)
8 Mars : Continuer à faire progresser la parité dans notre société (7/03)

Communiqué de presse  de Laurence Laigo, secrétaire nationale.

8 mars - Journée internationale des femmes

Continuer à faire progresser la parité  dans notre société

 La Journée internationale des femmes, le 8 mars, reste importante lorsqu’il s’agit de rappeler les inégalités qui persistent à travers le monde. La CFDT agit aux côtés de la Confédération syndicale internationale et de la Confédération européenne des syndicats en faveur d’« un travail décent et une vie décente pour les femmes ». 

Si l’effectivité de nombreux droits économiques et sociaux reste un combat quotidien pour la CFDT, le débat qui revient en force et qui doit être porté est celui de la parité.

 Les femmes sont de plus en plus présentes sur le marché du travail, mais on ne peut pas en dire autant en ce qui concerne les lieux de responsabilité, de négociation dans l’entreprise ou de décision. Tant dans les entreprises qu’en politique ou dans les organisations de la société civile, le constat est teinté d’amertume.

 Deux lois récentes impulsées par les débats européens viennent imposer 40 % de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises et la haute fonction publique d’ici à cinq ans. Ces textes remettent en avant la question des quotas et de l’organisation de notre démocratie. Nombreux étaient ceux qui pensaient que les avancées en matière de parité s’opéreraient « naturellement » et que les mesures instituant des quotas avaient quelque chose d’insultant pour les femmes… Cette évolution ne s’est pas produite. 

C’est bien dans les pays les plus volontaristes en la matière que la place des femmes a le plus progressé. Un constat s’impose : si les quotas ne font pas tout et sont loin d’être la panacée, sans eux, la situation actuelle serait encore pire.

Les femmes ne sont pas une catégorie mais l’une des deux formes que revêt l’être humain. Se battre pour l’égalité passe par des revendications économiques et sociales, mais aussi par la promotion de la parité politique et professionnelle.