Arcelor Mittal Florange : la FGMM attend des garanties plus sérieuses et conséquentes

Publié le 02/03/2012 à 00H00
Dans un communiqué, la Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie CFDT indique que les annonces du Président de la République ne règlent pas le problème !
Arcelor Mittal Florange : la FGMM attend des garanties plus sérieuses et conséquentes
Arcelor Mittal Florange : la FGMM attend des garanties plus sérieuses et conséquentes
Dans un communiqué, la Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie CFDT indique que les annonces du Président de la République ne règlent pas le problème !

 

 

 

ArcelorMittal Florange 

 La FGMM CFDT attend des garanties plus sérieuses et conséquentes

Les annonces, du président de la République et de la direction d’ArcelorMittal, faites ce matin, ne règlent pas le problème du devenir du site sidérurgique de Florange.

 Plus qu’une annonce, il s’agit d’une « remédiatisation » d’informations sur des investissements déjà connus ou prévisibles : 8 M€ visent l’aval des activités et avaient été gelés l’an dernier ; 7 M€ visent la cokerie, indispensable au Groupe pour alimenter d’autres sites. La part concernant les hauts-fourneaux de Florange n’est que de 2M€ sur 17 M€ au total et ne vise aucun investissement productif, mais simplement le coût incontournable d’un redémarrage de ces outils, si tant est que ce redémarrage advienne. Car le redémarrage des hauts-fourneaux au deuxième semestre reste conditionné à une reprise dont on ignore ce que devrait en être le niveau.

 La CFDT, l’intersyndicale et les salariés demandent des engagements plus sérieux et conséquents, sur le redémarrage et la pérennité des hauts-fourneaux de Florange.