Lettre de François Chérèque aux adhérent(e)s CFDT

Publié le 18/09/2012 à 00H00
Retrouvez la lettre de François Chérèque aux adhérent(e)s CFDT pour leur expliquer sa décision de mettre fin à son mandat de secrétaire général fin novembre prochain.
Lettre de François Chérèque aux adhérent(e)s CFDT
Lettre de François Chérèque aux adhérent(e)s CFDT
Retrouvez la lettre de François Chérèque aux adhérent(e)s CFDT pour leur expliquer sa décision de mettre fin à son mandat de secrétaire général fin novembre prochain.

Chers(es) amis(es),

J’ai pris la décision de mettre fin à mon mandat de secrétaire général de la CFDT à l’occasion de l’Assemblée générale des syndicats des 28 et 29 novembre prochains, quelques mois avant l’échéance prévue.

Plusieurs raisons viennent motiver cette décision. Depuis juin 2012, au sein d’une équipe renouvelée, je travaille en lien étroit avec Laurent Berger pressenti pour exercer les fonctions de secrétaire général de la CFDT. Trois années de travail commun au sein de la commission exécutive confédérale ont permis, en y prenant mutuellement beaucoup de plaisir, de lui transmettre l’essentiel pour assurer cette nouvelle fonction. Je pense que le temps est venu de lui passer la main.

La période me paraît propice à ce passage de relais. Une alternance politique a eu lieu en France. La CFDT a su imprimer sa marque dans les débats. Laurent et moi avons mené ensemble toutes les rencontres et le travail avec le gouvernement est maintenant bien lancé. La Commission exécutive et le Bureau national disposent de tous les atouts pour réussir les négociations qui s’engagent.

La CFDT va bien, sa cohésion s’est renforcée ces dernières années et elle est prête à se donner un nouveau porte-parole.

Les dernières raisons de ce départ sont plus personnelles. Je ne voudrais pas faire l’année de trop, le match de trop comme disent les sportifs, au risque de ternir ces années passionnantes passées ensemble.

Dix ans à la tête de la CFDT, c’est enthousiasmant, enrichissant mais également épuisant. A 56 ans, j’aspire aussi à évoluer professionnellement et à retrouver un peu de tranquillité personnelle et familiale.

Durant toutes ces années, grâce à votre engagement à mes côtés j’ai vécu des moments forts avec vous militants (es) et adhérents(es) de la CFDT, des tensions effacées par les instants de convivialité, de grandes actions collectives enrichies de rencontres plus individuelles. Des moments tous très captivants.

Pour moi, partir est inévitablement une rupture affective mais elle sera vite comblée par des souvenirs inoubliables ;  et au total positifs.

Merci à toutes et à tous pour votre confiance et votre soutien. Comptez sur moi pour rester parmi vous, je serai toujours un adhérent attentif et solidaire.

François Chérèque