Sea France : Le gouvernement propose un marché de dupes

Publié le 03/01/2012 à 00H00
Dans un communiqué commun, la Confédération, l'Union Régionale CFDT Nord-Pas de Calais et la Fédération CFDT générale des Transports et Equipements réagissent à la proposition du gouvernement : marché de dupes, manipulation... alors que l'urgence est de permettre aux salariés et à leurs familles de ne pas se laisser entraîner dans la spirale du chômage.
Sea France : Le gouvernement propose un marché de dupes
Sea France : Le gouvernement propose un marché de dupes
Dans un communiqué commun, la Confédération, l'Union Régionale CFDT Nord-Pas de Calais et la Fédération CFDT générale des Transports et Equipements réagissent à la proposition du gouvernement : marché de dupes, manipulation... alors que l'urgence est de permettre aux salariés et à leurs familles de ne pas se laisser entraîner dans la spirale du chômage.

 

 

Déclaration de Laurent Berger, secrétaire national, Pascal Catto, secrétaire général de l’union régionale Nord-Pas-de-Calais, et André Milan, secrétaire général de la FGTE CFDT (Fédération générale des transports-équipements)

Sea France : Le gouvernement propose un marché de dupes

L’entreprise SeaFrance se trouve aujourd’hui dans une situation extrêmement difficile, avec 880 salariés menacés de perdre leur emploi.

La proposition du gouvernement est une manipulation qui met les salariés en difficulté en leur proposant un marché de dupes : choisir entre recevoir leur indemnité de licenciement ou verser celle-ci pour une solution économique et sociale toujours incertaine sur un marché concurrentiel très difficile.

Il n’est pas encore trop tard pour sauver des emplois, mais cela nécessite d’arrêter les manipulations et les faux-semblants pour donner une chance aux salariés de conserver leur travail.

L’union régionale CFDT, la fédération CFDT des transports et la confédération regrettent que les solutions pour pérenniser l’emploi ne soient pas recherchées par tous les acteurs.

Pour la CFDT, le temps n’est ni aux lamentations ni à la recherche d’on ne sait quelle culpabilité qui viendra en son temps. L’urgence est de permettre aux salariés et à leurs familles de ne pas se laisser entraîner par la spirale infernale du chômage.

La CFDT met tout en œuvre pour accompagner socialement les salariés de SeaFrance et les aider à préparer leur avenir professionnel.