Retraites Départ à 62 ans et allongement de la durée de cotisation, un cumul injuste

Publié le 04/07/2011 à 00H00
Retraites Départ à 62 ans et allongement de la durée de cotisation, un cumul injuste
Retraites Départ à 62 ans et allongement de la durée de cotisation, un cumul injuste

Retraites

Départ à 62 ans et allongement de la durée
de cotisation, un cumul injuste

 Le gouvernement prévoit d’allonger la durée de cotisation nécessaire pour avoir droit à une retraite complète. Il s’appuierait sur un avis du Conseil d’orientation des retraites (COR) qui se réunit mercredi 6 juillet.

 La durée de cotisation serait augmentée d’un trimestre et portée à 41 ans et demi pour les personnes nées à partir de 1955.

 Dans le contexte de la loi du 9 novembre 2010, qui recule à 62 ans l’âge légal de départ à la retraite, cet allongement de la durée de cotisation est inacceptable.

 La loi pénalise particulièrement ceux qui ont commencé à travailler jeunes. Cette mesure restreindrait une fois de plus les possibilités de départs anticipés pour carrière longue, avec une condition de durée de cotisation de 43 ans et demi. Les personnes ayant eu une carrière précaire ou morcelée seront également pénalisées.

 La CFDT exprimera un avis négatif sur ce projet de décision lors de la prochaine réunion du COR.