Elections Régionales : la CFDT s'est adressée aux candidats

Publié le 03/03/2010 à 00H00 (mis à jour le 16/03/2010 à 10H02)
Trois têtes de listes ont répondu à notre "adresse".
Elections Régionales : la CFDT s'est adressée aux candidats
Elections Régionales : la CFDT s'est adressée aux candidats
Trois têtes de listes ont répondu à notre "adresse".

La CFDT s'adresse aux candidats. Dans le cadre des élections régionales du 14 et 21 Mars prochain, la CFDT a décidé d'interpeller par écrit les principaux partis démocratiques présentant des candidats pour ce scrutin. Un dossier complet leur a été envoyé, dans lequel la CFDT interpelle les partis sur leurs choix en pointant quelques éléments clefs pour l'avenir de notre région :

  • l'accès des jeunes à un emploi durable,
  • le développement des compétences,
  • le développement économique de la région,
  • la situation des salariés des PME-TPE,
  • les aides attribuées aux entreprises en difficultés,
  • le retard de la région en matière de santé publique,
  • les inégalités,
  • l'enjeu du développement durable,
  • le temps de la retraite et la place des retraités dans la société.

Sceptique sur l'efficacité d'une telle démarche en période électorale, la CFDT a prévu d'affiner son interpellation en proposant d'aller rencontrer, après le srutin, les représentants des partis politiques démocratiques élus dans le nouvel exécutif régional.

Pour l'instant 3 réponses :Liste socialiste,  Europe Ecologie et le Front de Gauche. Alain Bocquet, pour le Front de Gauche, a accusé réception de l'adresse envoyée par la CFDT, rappellant son attachement à 'l'Humain d'abord' : un dossier détaillé est joint présentant l'ensemble des propositions de la liste qu'il conduit. Jean-François Caron, pour Europe Ecologie, envoie également un dossier complet sur le programme de sa liste : dans une lettre de 3 pages, il apporte de façon précise des éléments aux questions posées par la CFDT, notamment sur ' la formation professionnelle (Former plutôt que licencier), les missions de service public et l'emploi (avec la place de l'économie sociale et solidaire), et le rôle pour les acteurs du dialogue social (CESR, CCREFP...). Daniel Percheron, pour la liste socialiste, précise qu'aucune liste ne peut imposer un sursaut, une sortie à cette douloureuse crise que nous traversons. Les réponses ne sont pas écrites d'avance : elles le sont dans la synthèse et dans une approche collective'. Il apporte ensuite des précisions sur le développement des compétences, le Plan Régional de Développement de l'Economie Sociale et Solidaire, les aides publiques et le regard transversal du Conseil Economique et Social Régional.

Nous ne désespérons pas de recevoir d'autres réponses...


TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS