Formation Professionnelle : la CFDT fait 8 propositions à la Région, à l'Etat et à l'Académie

Publié le 17/01/2011 à 00H00
Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles est en cours d'élaboration avant sa signature en juin par le Conseil Régional, l'Etat et l'Académie. Le Bureau Régional de la CFDT fait 8 propositions dans le cadre de ce nouvel espace de concertation, issu de la loi du 24 novembre 2009.
Formation Professionnelle : la CFDT fait 8 propositions à la Région, à l'Etat et à l'Académie
Formation Professionnelle : la CFDT fait 8 propositions à la Région, à l'Etat et à l'Académie
Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles est en cours d'élaboration avant sa signature en juin par le Conseil Régional, l'Etat et l'Académie. Le Bureau Régional de la CFDT fait 8 propositions dans le cadre de ce nouvel espace de concertation, issu de la loi du 24 novembre 2009.

 Le CPRDFP, un  nouveau cadre pour la coordination des politiques de formation professionnelles

La loi du 24 novembre 2009, relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie, vient inaugurer un nouvel espace de concertation, en posant le principe de l’élaboration collective d’un Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP). Ce contrat de plan s’inscrit dans le prolongement du Schéma Régional des Formations tout au long de la vie.

Co-signé par le président de Région, le représentant de l’Etat en région, et l’autorité académique, ce contrat fournit un cadre aux partenaires régionaux pour la coordination des politiques de formation professionnelle. Son élaboration doit permettre de définir les priorités pour l’évolution des différentes offres de formation professionnelle et favoriser la mise en cohérence de l’ensemble des voies de formation, qu’elles soient initiales (voie scolaire et apprentissage) ou continues (formation des salariés et des demandeurs d’emploi). Elle doit également pouvoir poser les bases d’une politique concertée en matière d’information, orientation et validation des acquis de l’expérience.

Ce contrat de Plan devrait être signé en juin prochain, après un débat en mai 2011 lors d'une séance plénière du Conseil Régional. Dans la période préparatoire actuelle, sont recueillies les contributions des différents partenaires et territoires. Vous trouverez donc ci-après une synthèse de la contribution faite par le Bureau Régional de la CFDT.

 La CFDT fait 8 propositions

La CFDT affirme que la prévention contre le décrochage scolaire, l’élévation du niveau de qualification, l’adaptation, le développement des compétences, et l’accompagnement pour l'éducation et la formation constituent un investissement indispensable pour le développement social et économique des territoires et la sécurisation des parcours professionnels. Il repose sur le droit à l’éducation et à la formation tout au long de la vie. C’est pourquoi le CPRDFP, en tant qu’outil stratégique, doit favoriser à l’échelon régional une égalité des chances pour tous en termes d’éducation et de formation professionnelle notamment des moins qualifiés. Pour cela, il faut définir quelques grands axes stratégiques déclinés en objectifs en nombre limité mais évaluables. Tout cela doit se faire en mettant l'individu au coeur du système.

  Les propositions CFDT :

  1. Donner une vraie priorité à ceux qui sont le plus menacé d'exclusion tout en permettant, par des moyens adaptés (transports, hébergement...), l'accès égal à la formation pour tous sur l’ensemble du territoire régional.
  1. Donner aux individus les moyens de s'orienter au mieux tout au long de la vie. Pour cela, il faut donner à tout jeune et à tout actif (demandeur d'emploi, salarié...) l'aide au choix qui lui permettra de découvrir les métiers, les emplois et leur évolution, de trier l'information puis de s'orienter, d'élaborer un projet d'évolution et de décider d'une éventuelle formation ou VAE en fonction de ses propres valeurs, de ses compétences acquises ou à acquérir. Cela nécessite donc de développer des réseaux identifiés de detection et de conseil en orientation tout au long de la vie accessible sur tout le territoire.

  1. Développer une offre régionale de formation ouverte à tous et en lien avec la demande sociale et économique. Pour cela il faut partir d’un état des lieux partagé, prendre en compte dans le CPRDFP les autres outils de programmation régionaux (SRADT, SRDE, SRI...), renforcer la qualification par VAE et améliorer les conditions de vie et d’accès des usagers de la formation initiale et professionnelle.

  1. Sécuriser les parcours professionnels pour permettre l'adaptation et l'évolution grâce au renforcement et à l’adaptation des compétences de chacun. Pour la CFDT, sécuriser les parcours professionnels est un enjeu majeur afin de prévenir les conséquences dommageables des ruptures d’emploi dont le nombre s’est fortement accru. Il est impératif que la formation fasse progresser tout actif d'au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle. C’est la loi !

  1. Structurer le service public régional de formation, L’élaboration du CPRDFP interpelle, sur sa capacité à garantir par son organisation des parcours de formation personnalisés quel que soit le statut, la situation sociale ou géographique des jeunes ou des adultes et mieux articuler l’orientation et la formation. Des partenariats doivent se développer y compris entre formation initiale et formation continue pour assurer une formation tout au long de la vie cohérente et dans de bonnes conditions matérielles. Par ailleurs concernant la réponse aux appels d'offres par les opérateurs, ceux ci doivent tenir compte de la qualité des prestations, la proximité des organismes de formation et que le critère prix ne soit pas le seul principe, il faut tenir compte de la responsabilité sociale des entreprises « RSE ».

  1. Faire en sorte qu’il y ait une mobilisation forte des entreprises pour une meilleure formation des jeunes et des adultes. La GPEC, l'alternance et la professionnalisation doivent y être développées et encouragées.

  1. Avoir une gouvernance régionale renforcée des politiques de formation afin d’accroître l’efficience du système de formation tout au long de la vie. Cela permettrait d’ élaborer un véritable Programme Prévisionnel des Investissements, les procédures d’ouvertures et de fermetures de sections. Il faudrait aussi rechercher des mutualisations (y compris des équipements) avec les autres financeurs de la formation, en particulier les branches par leurs OPCA et les OPCA interprofessionnels régionaux. Amplifier les relations entre Pôle Emploi et la Région dans un souci d’efficience de la chaîne Formation / Emploi pour un entrée en stage et un retour à l'emploi rapide.

  1. Un suivi régulier et une meilleure évaluation du CPRDFP car même s'il est piloté par la Région, il implique tous les acteurs de la formation en région. Son élaboration comme son suivi nécessite un engagement de chacun [services extérieurs des ministères, services de la Région et des autres collectivités territoriales, partenaires sociaux et leurs outils paritaires (OPCA), économie sociale et solidaire...]. Pour ce faire, la CFDT propose de mettre en place un comité de pilotage quadripartite réuni annuellement et assorti d’un comité technique de suivi, par exemple à l’intérieur du CCREFP et une évaluation à mi-parcours nous parait indispensable à partir d’indicateurs et d’objectifs partagés pour optimiser la dépense régionale de formation.

 

Pour plus d'info sur le CPRDFP cliquez ici


TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS