La CFDT Nord Pas-de-Calais à Xavier Bertrand : "Laissez les partenaires sociaux négocier !"

Publié le 05/01/2011 à 00H00
Le ministre du travail était à Lille ce 4 janvier. La CFDT a été invitée à participer à une réunion élargie du Service Public de l'Emploi, occasion pour Pascal Catto, secrétaire général, de faire remonter au ministre du travail les réalités de l'emploi des jeunes, de l'alternance, de l'apprentissage...
La CFDT Nord Pas-de-Calais à Xavier Bertrand : "Laissez les partenaires sociaux négocier !"
La CFDT Nord Pas-de-Calais à Xavier Bertrand : "Laissez les partenaires sociaux négocier !"
Le ministre du travail était à Lille ce 4 janvier. La CFDT a été invitée à participer à une réunion élargie du Service Public de l'Emploi, occasion pour Pascal Catto, secrétaire général, de faire remonter au ministre du travail les réalités de l'emploi des jeunes, de l'alternance, de l'apprentissage...

 

Le ministre avait prévu de passer toute la journée dans la région. Après différentes visites locales le matin, une réunion était organisée en Préfecture de Région autour de l'emploi régional, notamment l'emploi des jeunes et les difficultés de recrutement.

Pas beaucoup de temps, vu le nombre de participants autour de la table, pour faire une intervention. Il fallait aller à l'essentiel en se centrant sur le sujet. C'est ce qu'a fait Pascal Catto en interpellant le ministre du Travail sur :

  • l'emploi des jeunes, avec la 'galère pour les jeunes de trouver un logement'

  • le RSA jeune 'avec des mesures tellement contraignantes qu'il en devient inopérant' !

  • l'alternance : il faut mettre le paquet, notamment autour des contrats de professionnalisation. Et le secrétaire général de la CFDT prend l'exemple de l'action menée, en lien avec les missions locales, sur l'insertion des jeunes dans le secteur bancaire lillois.

  • l'orientation et l'information, un levier 'capital mais pas assez développé et utilisé pour permettre aux jeunes de découvrir les filières de métiers'

  • la nécessité d'élever les niveaux de qualification des individus, par un accompagnement personnalisé de qualité.... 'mais avec les réalités actuelles de Pôle Emploi et les difficultés pour un demandeur d'emploi d'entrer en formation avec la logique de centralisation des appels d'offres, nous perdons en réactivité et en cohérence territoriale'.

Le secrétaire général de la CFDT a insisté sur l'apprentissage : ' la CFDT soutiendra bien sûr toute politique sur ces dispositifs : c'est une bonne piste... mais les discours nous importent peu. Nous réclamons des entreprises qu'elles s'engagent sur l'accueil des jeunes et plus que jamais car les objectifs fixés pour 2010 n'ont même pas été atteints ! Et il faut aussi stopper les dérives constatées, comme celle par exemple d' utiliser pour des jeunes qualifiés les contrats de professionnalisation prévus pour les jeunes peu ou pas qualifiés'

Pascal Catto n'a pas voulu laisser repartir le ministre sans évoquer avec lui (avec un dossier remis à l'appui) la baisse des contrats aidés (notamment dans l'Education Nationale) et la politique de 'stop and go' du gouvernement, qui pénalise les populations qui rencontrent le plus des difficultés sociales et professionnelles ainsi que les associations d'insertion. Le ministre, sans déjuger la politique menée, a cependant laisser entendre que sur l'alternance « Nous allons mettre en place des outils dans les mois qui viennent en lançant une évaluation. Entre les économies de charges et les primes, il faut trouver des solutions rapides. »

'Mais attention à ne pas confondre vitesse et précipitation, a insisté Pascal Catto : laissez le temps aux partenaires sociaux de négocier dans le cadre de l'agenda social prévu et qu'ils préciseront lundi prochain '. Un message déjà évoqué la veille lors d'une rencontre entre François Chérèque et Xavier Bertrand. Ce dernier a peut-être bien entendu le message puisque dans son intervention finale, il s'est engagé à plusieurs reprises à laisser le temps aux partenaires sociaux de négocier...