Les personnels des fonctions publiques : les organisations syndicales mécontentes

Publié le 02/07/2009 à 00H00
Les organisations syndicales ont montré leur mécontentement en l'exprimant dans une déclaration commune lors des réunions inter-CTP d'Arras et de Lille du 30 juin et en informant largement le personnel de leur action.
Les personnels des fonctions publiques : les organisations syndicales mécontentes
Les personnels des fonctions publiques : les organisations syndicales mécontentes
Les organisations syndicales ont montré leur mécontentement en l'exprimant dans une déclaration commune lors des réunions inter-CTP d'Arras et de Lille du 30 juin et en informant largement le personnel de leur action.

Lors des réunions inter-CTP (Comité Technique Paritaire) d'Arras et de Lille, les organisations syndicales CGT-CFDT-UNSA-FSU-Solidaires-CGC-FO et CFTC ont tenu à exprimer leur mécontentement lors d'une réunion intervenue tardivement et ne correspondant pas aux exigences formulées en vue d'une meilleure lisibilité sur l'ensemble des services concernées.

Mécontement sur la forme et le fond. Les organisations syndicales estiment que cette réunion d'information descendante,  n’amènera pas d’avancées pour les agents concernés. C’est pourquoi, afin de marquer le  mécontentement tant sur la forme (absence de véritable dialogue social)   que sur le fond (dégradation des conditions de vie et de travail et de la qualité du service rendu au public ; suppressions d’emplois ; mobilité contrainte), les organisations syndicales ont fait une déclaration commune au Préfet et ont quitté collectivement la séance à l’issue de la partie « travail » de la réunion et boycotté le « pot » final.

Déclaration au Préfet. Dans une déclaration commune faite au Préfet, les organisations syndicales indiquent que  'les politiques de fragilisation des services publics, percutent de plein fouet une population régionale marquée par de fortes inégalités sociales.  Pour elles, les services publics, qu’il s’agisse de ceux de l’Etat, des collectivités territoriales ou de la santé, doivent être renforcés afin de jouer un rôle de premier plan dans la réponse aux besoins des populations en matière d’accès à l’ensemble des services d’intérêt général, un rôle de premier plan en matière de lien social qui s’avère vital dans une région fragilisée, en particulier dans une conjoncture de crise

Distribution de flyers. Afin d'informer l'ensemble du personnel, une distribution de 'flyers' était organisée dans la foulée aux portes de la Préfecture. Une pétition est en cours de préparation et devrait être diffusée largement auprès du personnel. Un courrier est envoyée également aux députés et sénateurs à la veille de l'ouverture du débat parlementaire sur la loi dite 'de mobilité des fonctionbnaires'.

Les organisations syndicales entendent poursuivre et amplifier le processus de mobilisation engagé depuis des mois en démultipliant des initiatives multiformes avec la perspective d’une nouvelle journée d’action en septembre