Chez les communaux du Pas-de-Calais, la CFDT mise sur l'avenir et la proximité

Publié le 08/06/2009 à 15H11
Le syndicat CFDT des communaux du Pas-de-Calais a tenu son congès : il compte bien développer un syndicalisme au plus près des personnels des mairies et organismes rattachés.
Chez les communaux du Pas-de-Calais, la CFDT mise sur l'avenir et la proximité
Chez les communaux du Pas-de-Calais, la CFDT mise sur l'avenir et la proximité
Le syndicat CFDT des communaux du Pas-de-Calais a tenu son congès : il compte bien développer un syndicalisme au plus près des personnels des mairies et organismes rattachés.

A  la Bourse du Travail de St Omer, s’est déroulé, le 3 juin, le congrès du syndicat des communaux CFDT du Pas-de-Calais. Jean Fouques, au nom du bureau sortant, a accueilli plus d’une cinquantaine de militants et militants représentant l’ensemble des sections CFDT,  issues des communes et offices divers, rattachées aux  collectivités territoriales du Pas-de-Calais.

Retour sur 4 années d'activité. Après une introduction pédagogique sur le rôle et l’importance de ce rendez vous que constitue un congrès dans le fonctionnement démocratique de la CFDT, a été présenté le rapport d’activité des quatre années qui viennent de s’écouler. On retiendra parmi les actions menées par le syndicat au service des personnels des communes :

  • des centaines d'interventions dans les instances paritaires telles les CAP et CTP pour défendre les agents sur leur situation de travail et leur évolution,
  • les élections professionnelles du 6 novembre,
  • un travail particulier réalisé sur les conditions de travail en lien avec les militants de la santé,  notamment en direction des personnel des EPHAD,
  • diverses  interventions auprès de certaines mairies afin de faire respecter les droits des personnels(Helfaut, Arques…),
  • intervention contre le harcèlement et la précarité,
  • participation et information sur divers accords nationaux concernant les personnels : retraites, loi Jacob, réforme de conventions collectives, réforme de la catégorie B …
  • participation à l’action interprofessionnelle de la CFDT,
  • le développement de la syndicalisation (+ 50% d’adhérents en 4 ans …).

Ce rapport d’activité a été approuvé par une large majorité (97% des mandats).

Un syndicalisme de proximitéDeux motions ont permis aux militants de débattre de l'avenir :

  • l’une créant des référents locaux afin de couvrir l'ensemble du département et être au plus prés des réalités vécues par les personnels, donc encore plus représentatif des préoccupations des salariés.
  • l’autre concernant une plus grande cohérence et efficacité d’action des élus CAP et CTP en lien avec le syndicat afin de se donner les moyens de mieux  prendre en compte les préoccupations des personnels.  

La défense juridique du personnel (activité importante du syndicat) a été l’occasion d’échanges, à la suite desquels a été élue une commission chargée d’instruire les dossiers juridiques.

Philippe Perrault, secrétaire général de la CFDT Nord Pas-de-Calais, et Philippe Martinod, secrétaire de la CFDTdu Littoral, ont échangé avec les militants sur les questions suscitées par l’ensemble des ces décisions. Pour conduire l'action du syndicat, un bureau de 20 membres a été élu ainsi qu'une commission exécutive composée de Jean-Luc Prouvé, Ouisa Debouse, Hervé Dubois, Dominique Celerier, Christiane Fouque, Michel Fait. Michel FAIT a été reconduit dans sa responsabilité de secrétaire général du syndicat. Il a pris l’engagement de mettre en œuvre, avec tout le bureau, les décisions prises de façon à ce que la CFDT se développe parmi les personnels, soit encore plus représentative et défende toujours mieux les salariés.

Mobilisation sur l'actualité. Philippe Perrault a conclu ce congrès en félicitant  les militants et militantes CFDT  pour le travail effectué. Il les a encouragé à traduire dans les faits les décisions prises et leur a apporté le soutien de l’Union Régionale CFDT. Il est ensuite revenu sur l’actualité : l’action de la CFDT face à la crise et notamment la mobilisation du 13 juin. Il a appelé les militants–es- à participer aux manifestations prévues et expliqué l’importance du vote sur les élections européennes. Après le repas pris en commun, les militants se sont rendus à la mairie d’Arques afin d'apporter leur soutien aux militants  victimes, dans cette collectivité,  du non respect des droits syndicaux.